PARTAGER

Le climat est toujours tendu à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). La coordination du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) du campus de Dakar, «constatant un sabotage orchestré par l’autorité (recteur, ministère de l’Enseignement, de la recherche et de l’innovation et ministère de l’Economie, des finances et du plan) et ayant entraîné des retards récurrents de salaires à l’Université Cheikh Anta Diop», va effectuer un débrayage ce matin à partir de 10h avant de tenir un point de presse dans la foulée. Il s’agira de dénoncer le «non-paiement» du salaire de décembre qui risque de perturber le reste de l’année. «Une année académique apaisée passe nécessairement par un traitement équitable de tous les fonctionnaires et un respect des différents engagements pris par l’Etat. Le personnel de l’Ucad (enseignant-chercheur et chercheur et personnel administratif technique et de service) attend toujours le salaire de décembre 2017, mais aussi les rappels au titre des avancements dus depuis 2015», dénonce dans un communiqué le Saes de Dakar qui montre «son indignation face à cette situation qui perturbe déjà l’année académique, mais aussi alerte l’opinion publique sur les conséquences du traitement inéquitable de la question des budgets des universités».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here