PARTAGER

Que dire ? La route est devenue un mouroir qui nécessite des mesures d’urgence. L’annonce du retrait des véhicules «7 places», qui datent d’un autre âge, coïncide avec les derniers accidents de la circulation qui ont été particulièrement meurtriers dont le dernier a fait six morts lundi dans la région de Ziguinchor, à Kaléane. Cette mesure rappelle évidemment l’annonce qui avait été faite par Abdoulaye Daouda Diallo qui était à l’époque ministre des Transports terrestres : Il avait annoncé l’interdiction des voyages de nuit qui seraient à l’origine des accidents. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les bus bondés continuent leur aller-retour comme si de rien n’était. Où en est-on avec les permis à points annoncés depuis plusieurs années ? Autant de mesures annoncées pour réglementer la circulation au Sénégal qui n’ont pas été suivies d’actes. Selon le directeur des Transports terrestres, Cheikh Oumar Guèye, interrogé par Seneplus, ce programme va démarrer au mois de septembre. «On donnera un délai de trois mois pour que toutes les voitures de ce genre soient retirées. D’autres mesures seront aussi mises en place. Une voiture de transport en commun ne va plus faire plus de 20 ans d’exploitation», a annoncé le patron des Transports terrestres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here