PARTAGER

Abdoulaye Wade, tête de liste de la coalition gagnante Wattu Senegaal, et ses alliés ne sont pas contents du rythme de distribution des cartes d’électeur. Pour élever le ton, ils ont invité, dans un document rendu public hier et intitulé «Déclaration de Dagana sur le retrait des cartes d’électeurs», leurs compatriotes à une marche nationale le mardi 25 juillet, à Dakar, devant la préfecture «de la place de l’Indépendance au ministère de l’Intérieur» et à des protestations devant les sous-préfectures à l’intérieur du pays. A ses compatriotes de l’étranger, Wade et compagnie demandent de se rendre «devant les consulats du Sénégal pour exiger la production et la délivrance des cartes d’électeur à leurs ayants droit».
Le pape du Sopi et compagnie avertissent «solennellement le Président Macky Sall de l’extrême gravité de la situation qu’il a créée pour installer la confusion et en profiter pour tricher». Ce qui les pousse à dire : «Nous le rendront personnellement res­pon­sable des conséquences qui en résulteraient.»
Cet appel des leaders de la coalition gagnante Wattu Senegaal résulte du constat qu’ils ont fait «avec amertume», que partout où ils passent, «les Sénégalais sont à la recherche de leurs cartes d’électeur tandis que  l’Administration fait du dilatoire pour les délivrer». Et les leaders de la coalition gagnante Wattu Senegaal d’indiquer : «Selon nos estimations, à l’heure actuelle, la moitié des cartes d’électeur n’est pas encore distribuée. Nous retenons cette estimation pour souligner la gravité de la situation, évidemment en attendant de plus amples informations du ministère de l’Intérieur et de la Cena (Ndlr : Commission électorale nationale autonome).»
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here