PARTAGER

En scellant ses retrouvailles avec Idrissa Seck, le Président Macky Sall, en plus d’élargir sa base politique, reforme la grande famille de Rewmi autour de sa personne. S’ils avaient été alliés en 2012 après la chute du Président Wade, les deux anciens compagnons s’étaient séparés de nouveau. Mais Idrissa Seck avait perdu dans l’aventure plusieurs de ses très proches compagnons. Il y a eu notamment Oumar Guèye, aux côtés de qui Yankhoba Diattara va siéger au gouvernement, et Pape Diouf, qui avaient préféré leur portefeuille à leur fidélité à Idy. Même des députés comme Oumar Sarr n’avaient pas voulu le suivre dans l’opposition.
Ensuite, sa conseillère de l’ombre, Me Nafissatou Diop Cissé, a également claqué la porte pour rejoindre Macky Sall.
Tout ce monde avait pendant longtemps essuyé les quolibets de leurs anciens compagnons. Ils doivent aujourd’hui, quelque part, se sentir du baume au cœur, en se disant sans doute qu’ils sont ceux qui ont eu raison très tôt. Et Macky aussi doit être satisfait en ayant Idrissa Seck à ses côtés. C’est quelque part un nouvel allié de l’envergure politique de Tanor Dieng qu’il retrouve, avec tout son état-major. Ce qui lui permet d’élargir sa base politique, et surtout de mettre par procuration la main sur la ville de Thiès qui lui échappe depuis son arrivée au pouvoir. Il peut aussi se dire satisfait en se disant que le pays (Rewmi) lui appartient.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here