PARTAGER

Réunis à Paris Bercy lundi dernier sous la présidence du ministre français de l’Economie, Bruno Le Maire, les ministres de la zone franc se sont penchés sur la mobilisation des ressources internes et la lutte contre le blanchiment d’argent.

Les ministres de la zone franc, réunis à Paris, ont planché sur la mobilisation des ressources internes et sur la lutte contre le blanchiment d’argent. La réunion, qui s’est tenue à Bercy ce lundi 8 octobre, sous la présidence de M. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances de la République française, a été l’occasion pour les ministres de la zone franc de rappeler leur souhait de mettre en œuvre des politiques économiques soutenables axées autour du renforcement de la mobilisation des ressources intérieures.

Cette réunion à laquelle assistait le ministre sénégalais de l’Economie, des finances et du plan, Amadou Ba, a permis de réfléchir sur l’objectif d’atteindre 20% du Produit intérieur brut (Pib) des pays en ressources intérieures et d’aller vers la diversification, afin de limiter les risques de dépendance économique et financière extérieure. «Les participants à la réunion ont souligné la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des mesures permettant de renforcer l’intégration régionale, facteur de résilience et de solidarité des Etats de la Zone face aux chocs exogènes négatifs dans un environnement économique international particulièrement incertain. A ce titre, ils réitèrent l’importance de continuer à met
tre en œuvre le suivi régulier des recommandations adoptées lors des réunions des ministres de la Zone franc», indique un communiqué de presse. La même source indique que les ministres des Finances ont insisté sur «la nécessité de mettre en œuvre de façon concrète, les plans de réformes structurelles agréés dans le cadre des programmes avec notamment le Fonds monétaire international (Fmi), la Banque africaine de développement (Bad), la Banque mondiale et l’Union européenne, afin de préserver la confiance des partenaires, d’améliorer la situation macroéconomique et de retrouver le chemin d’une croissance inclusive et soutenable».

En outre, la réunion a adopté un plan d’actions précis et un calendrier tirés d’un rapport produit par le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest (Giaba) et le Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (Gabac) avec l’appui de la Banque mondiale. «Un point sur l’avancée de la mise en œuvre de ces mesures sera notamment fait lors des prochaines rencontres», souligne le document.

Au terme de leurs travaux, les participants se sont donné rendezvous à Niamey au Niger pour la prochaine réunion de l’instance.
mamewoury@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here