PARTAGER

Le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a invité mercredi les membres du Comité national de gestion des épidémies à faire preuve de vigilance bien que le pays dispose déjà de capacités permettant de faire face à toute situation. «Le Sénégal dispose des capacités pour faire face à toute situation comme ce fut le cas avec l’épidémie à virus Ebola», a-t-il assuré non sans souligner la nécessité pour les membres du comité de gestion des épidémies de rester vigilants, en faisant le point à chaque fois que de besoin. «Le Sénégal dispose des capacités pour faire face à toute situation comme ce fut le cas avec l’épidémie à virus Ebola. Mais nous devons rester vigilants et nous retrouver toujours pour faire le point afin de parer à toute éventualité», a-t-il insisté lors de la réunion hebdomadaire initiée depuis le déclanchement de la crise liée l’apparition du coronavirus en Chine.
Cette rencontre ouverte également à la presse a regroupé tous les acteurs de la riposte aux crises sanitaires, notamment le Samu National, le Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous), le service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, l’Institut Pasteur, la Direction générale de la santé, l’Organisation mondiale de la santé (Oms). «La situation épidémiologique reste préoccupante en Chine pour ce qui concerne le nouveau coronavirus. Cepen­dant, il est important de noter que notre pays n’enregistre aucun cas pour rassurer les populations. Dès lors, la vigilance doit être de rigueur», a encore dit Diouf Sarr. Il a rappelé que les dispositifs existants avaient déjà fait preuve de leur efficacité par le passé. «J’aimerais de­mander à tous les acteurs de ne ménager aucun effort par rapport à la vigilance exigée», a-t-il ajouté. «Les autres départementements ministériels, no­tamment le ministère de l’Inté­rieur, des Affaires Etrangères, des Trans­ports Aériens, ont pris les mesures idoines pour éviter la survenance d’un cas et faire face à toute éventualité», a-t-il rassuré.
Abdoulaye Diouf Sarr a dans le même temps sollicité l’apport de la presse, évoquant une «circonstance de sécurité nationale». Revenant sur ce cadre, il a expliqué que «cette réunion hebdomadaire vise à donner l’information de manière directe pour que la presse joue son rôle d’information, de sensibilisation face à une situation de sécurité sanitaire internationale».
«Votre rôle est déterminant pour les populations du pays et les familles des Sénégalais actuellement à Wuhan», a dit Abdoulaye Diouf Sarr aux journalistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here