PARTAGER

L’Alliance pour la République (Apr) se projette dans l’après-pandémie. C’est pourquoi, estime le parti présidentiel, la décision du président de la République d’engager la concertation au plus haut sommet de l’Etat pour préparer l’après-Covid19 s’inscrit «indubitablement» dans une logique de réajustement économique pour permettre à notre pays de réunir les conditions optimales de réussite. Dans un communiqué, l’Apr se félicite de la tenue de la réunion gouvernementale consacrée au deuxième Plan d’actions prioritaires (2019-2023) du Plan Sénégal émergent, établi à 14 712 milliards de francs à l’issue de la rencontre, contre 14 098 milliards avant la survenue de la pandémie liée au coronavirus. Cette hausse du budget, souligne le porte-parole national de l’Apr, intervient à la suite d’une réflexion sur les perspectives macro-économiques et sociales, au regard des priorités dégagées par le gouvernement, pour créer les conditions d’une résilience économique et sociale durable de notre pays. «Dès lors, l’Alliance pour la République exprime son soutien total à la relance rapide et consolidée de notre économie ainsi qu’à la volonté du gouvernement d’engager la riposte pour la consolidation des acquis et d’accélérer la marche vers l’émergence en 2035 », indique le communiqué signé par Seydou Guèye. Le parti au pouvoir salue donc «l’engagement de consolider les réformes d’envergure pour parachever la mise en œuvre du Pap II». Et ce, ajoute-t-il, «qu’il s’agisse de la réforme de l’environnement des affaires, la promotion de la participation du secteur privé, la modernisation de l’Administration, la dématérialisation des procédures pour l’exécution dans l’efficacité, l’efficience et la transparence des marchés publics et des projets». L’Apr est convaincue que ces décisions prises par le chef de l’Etat pour la souveraineté alimentaire, sanitaire et pharmaceutique, l’industrialisation de l’économie, le développement du secteur privé, le développement du tourisme local, entre autres, permettront de «rétablir la trajectoire initiale du Pse et de créer les conditions d’un véritable développement endogène porté par un secteur privé national fort».
Par ailleurs, l’Apr se réjouit de l’instruction donnée par le Président Macky Sall au gouvernement de parachever le processus de recrutement, en 2020, des volontaires de l’Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande muraille verte, d’agents des eaux et forêts et des parcs nationaux sur le total des 600 postes prévus à terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here