PARTAGER

La Coordination nationale des femmes Benno bokk yaakaar salue la «revalorisation» du taux de participation des femmes dans le nouvel attelage gouvernemental. Ndèye Marième Badiane, présidente nationale de ladite coordination, et ses camarades soutiennent que le nombre de femmes du gouvernement de Dionne représentant 25% «est un acquis». Les femmes de Bby considèrent cette décision du président de la République comme une récompense. Ce, partant de «l’apport considérable» de la gent féminine «pour la concrétisation du second mandat au premier tour de l’élection présidentielle de 2019». Dans un communiqué, les femmes de la majorité présidentielle expriment toute leur «reconnaissance» au chef de l’Etat qui «sanctionne ainsi positivement l’apport considérable des femmes (…)». Elles se réjouissent, en outre, des réformes relatives à la suppression du poste de Premier ministre. Ce projet, estiment-elles, est «une solution pour réduire le nombre de sphères de décisions au niveau gouvernemental». Elles disent même être «convaincues du soutien du chef de l’Etat pour toutes actions initiées pour renforcer et accompagner le gouvernement pour ce deuxième mandat». Dans la même veine, les femmes de Benno approuvent «la proposition du chef de l’Etat de maintien du poste de député pour tout ministre révoqué et antérieurement élu sur la liste de députés». C’est une des nouvelles dispositions enveloppées dans le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre adopté en Conseil des ministres et envoyé à l’Assemblée nationale en fin de semaine.
dkane@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here