PARTAGER

Le Fpdr parle le langage diplomatique. Près de 48h après l’investiture de Macky Sall, l’opposition tire sur les chefs d’Etat présents à Dakar Arena. Le «dunk» de Alassane Ouattara est si fort que Decroix et Cie n’ont pas pu accepter la charge alors que le match n’a pas débuté. Ils dénoncent ainsi une ingérence «manifeste» de Présidents étrangers dans les élections sénégalaises. Une amitié de frères «libéraux» qui a du mal à passer comme une pilule amère. C’est la realpolitik africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here