PARTAGER

«Ce sera la dernière fois que je parlerai de cette affaire d’audience avec Mansour Faye», avait clos Ousmane Sonko après la diffusion d’un audio dans lequel il reconnaissait cette rencontre de 2013, même s’il affirme que c’était sur demande du beau-frère du Président. Mais Cheikh Issa Sall, qui était l’invité de Rfm Matin hier, en a rajouté une couche en révélant le contenu de cette rencontre. «Ce qu’il voulait, c’est que le Président Macky Sall torde la main de la Justice pour que Taïbou Ndiaye soit libéré. C’était durant la traque des biens mal acquis. Et parmi tous ceux qui étaient poursuivis à l’époque, seul Taïbou Ndiaye avait signé un Pv de médiation, même si après il avait récusé», rapporte le magistrat de profession. «Si Sonko estime qu’il est le meilleur, le plus propre, alors qu’il passe en dessous pour tirer d’affaire quelqu’un qui a accepté de transiger, c’est contraire au visage qu’il présente aux Sénégalais. Mais en vertu de la séparation des pouvoirs, le Président ne pouvait pas intervenir sur la procédure pour demander aux magistrats d’aller dans un sens ou dans un autre», poursuit-il. Tout porte à croire que cette «amitié» entre Sall et Sonko, camarades de promotion d’ailleurs, a volé en éclats. Sonko, qui ne souhaite plus en parler, va-t-il revenir à la charge pour répondre au contenu dévoilé par le témoin Sall ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here