PARTAGER

La Coupe du monde de basket féminin qui se joue présentement à Tenerife, a permis à certaines joueuses de s’affirmer au sein de l’Equipe nationale. C’est le cas de la meneuse, Binetou Diémé, et de l’ailière, Yacine Diop. Souvent présélectionnées, elles ont enfin eu l’opportunité de révéler leur talent lors de ce Mondial espagnol. La première a été rayonnante dans son rôle de chef d’orchestre, alors que la seconde est très appréciée pour son agressivité en défense, tout en restant efficace en attaque. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si le coach des Lionnes, Cheikh Sarr, leur a fait confiance en les mettant dans le «5 majeur».
Ces deux joueuses représentent la nouvelle orientation du nouveau coach des Lionnes. «Pour mon premier match, je l’ai vécu avec beaucoup d’envie, beaucoup de fierté de porter le maillot national», se réjouit la binationale, après le match contre les Etats-Unis. Au-delà du terrain, Binetou Diémé occupe pleinement son rôle de meneuse de l’équipe. «Je crois que cette année, on a vraiment une équipe qui peut créer des surprises. Ce qui nous manque, je crois que c’est la confiance. C’est ce qui manque souvent aux équipes africaines. Elles sont souvent habituées à dire : oui, on a limité la casse. Et là où je rejoins le coach Sarr, c’est qu’il a un discours très positif et très encourageant. Il n’y a donc aucun complexe. On est à la Coupe du monde, c’est-à-dire les 16 meil­leures nations. Il faut arrêter et être à la hauteur de cette Coupe du monde et donner tout ce qu’on peut donner. C’est une compétition qui est assez courte. On ne sait pas si dans quatre ans, le Sénégal participera ou pas. Il faut donc prendre match par match et donner tout ce qu’on a. C’est une question de mentalité», souligne la meneuse.
Un message qu’elle aura à adresser aux deux locales et bleues du groupe. Il s’agit de Ndèye Khadidiatou Dieng du Duc et Ndèye Fatou Ndiaye «Dalva» de Saint-Louis Basket Club (Slbc) qui ont eu du mal à trouver leurs marques dans cette compétition. Composant l’avenir du basket sénégalais, elles peuvent aspirer à jouer leur partition lors des prochaines échéances. En attendant, Bintou et Yacine continuent de se révéler au monde du basket…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here