PARTAGER

La conférence de presse de Me El Hadji Diouf était très attendue après les révélations de Bbc mouillant ses clients Aliou Sall et Frank Timis dans des histoires de corruption sur le pétrole sénégalais. Mais l’avocat n’a pas souhaité s’y étendre. Alors qu’il s’est gardé d’évoquer ce sujet polémique durant son propos introductif, Me Diouf, interpellé, répond laconiquement : «Je vous renvoie aux intéressés. Je ne suis qu’un mandataire. En ce moment (hier après-midi), M. Aliou Sall est en train de tenir une conférence de presse. Donc, je ne suis pas fondé à commenter ces informations.»
A la place, le leader du Parti des travailleurs et du peuple (Ptp) s’est longuement attardé sur la sortie de Ousmane Sonko qui a rejeté la semaine dernière le dialogue national lancé par le Président Macky Sall. Sans nommément citer le leader de Pastef, l’avocat s’assigne désormais comme «mission fondamentale» de «démasquer» et de «déshabiller» Ousmane Sonko, un «délinquant à col blanc». Me El Hadji Diouf d’ajouter : «Il a dit où était Famara Ibrahima Sagna lorsque Macky Sall violait la loi ? Mais Famara Ibrahima Sagna est un homme réservé, qui ne prend aucune position. On ne l’entend pas dans des polémiques. C’est un sage reconnu au sein de la majorité comme de l’opposition.» Pour Me Diouf, Sonko est un «bébé politique porté par quelques ignorants» et qui «se considère comme le centre du monde depuis ses 15%» à l’élection présidentielle.
Par ailleurs, Me El Hadji Diouf appelle les Africains à «venir en aide» au Peuple béninois face à Patrice Talon. L’avocat de l’opposant en exil, Komi Koutché, lance un «appel solennel» au Président Macky Sall pour inviter le chef de l’Etat du Bénin à «rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard». Selon lui, M. Talon opère une «chasse à l’homme» contre ses opposants dont Komi Koutché, ancien ministre des Finances sous Yayi Boni et accusé par la justice béninoise d’enrichissement illicite. «Il est grand temps de faire comprendre à Talon qu’il va comparaître devant la Cpi pour assassinat de paisibles Béninois. Cet homme est devenu dangereux. Depuis qu’il est au pouvoir, il a instauré un régime dictatorial qui viole tous les droits des citoyens», dénonce Me El Hadji Diouf qui fait savoir que son client se trouve actuellement aux Etats-Unis.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here