PARTAGER

Avant le procès de l’imam Ndao et ses co-inculpés, il était difficile de convaincre beaucoup de Sénégalais de l’existence de Sénégalais partis faire le «Jihad» dans d’autres pays, ou le prônant pour le leur. Mais depuis que l’on est entré dans les plaidoiries, des vérités ont commencé à sortir et qui font frissonner. Et qu’on l’aime ou pas, on se félicite de la capacité de prévention de notre gouvernement et de ses services de renseignement et de sécurité. En priant pour qu’ils continuent à être toujours aussi efficaces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here