PARTAGER

La réaction de la communauté internationale est très attendue après la décision de Jammeh de revenir sur les résultats de la Présidentielle. Dans un communiqué, le gouvernement soutient avoir «appris avec surprise la déclaration, de M. Yahya Jam­meh», «rejette et condamne fermement cette déclaration qui remet en cause celle par laquelle le Président sortant avait lui-même reconnu sa défaite après la publication des résultats du scrutin par la Commission électorale indépendante». Dakar «considère comme nulle et de nul effet cette déclaration qui constitue une grave atteinte aux principes élémentaires de la démocratie» et demande à Jammeh de respecter «sans condition le choix démocratique librement exprimé par le Peuple gambien, qu’il organise la transmission pacifique du pouvoir et qu’il assure la sécurité et l’intégrité physique du Président nouvellement élu».
Par ailleurs, le Sénégal engage «instamment la Cedeao, l’Union africaine et les Nations unies à œuvrer ensemble et prendre toutes les mesures qu’imposent la sauvegarde des résultats du scrutin présidentiel en Gambie et le respect de la souveraineté du Peuple gambien». En plus, l’Etat met solennellement en garde contre toute atteinte à la sécurité des ressortissants sénégalais vivant en Gambie. Selon Mankeur Ndiaye, l’avion du président en exercice de la Cedeao a été interdit de se poser à Banjul. Ambiance !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here