PARTAGER

Voilà 16 ans que l’association Wagadu jiida avait suspendu ses activités, privant les membres de la communauté soninké du Séné­gal d’un cadre d’harmonisation et d’appui économique, social et culturel fort apprécié. Le manque a finalement été comblé. Le 4 décembre dernier, une assemblée générale constituée «des chefs ou représentants de 44 villages, de hauts dignitaires religieux, de plus de 70 associations de groupements féminins, d’élèves-étudiants, des associations culturelles, sportives et de jeunes» s’est tenue à Dakar, et permis la mise en place d’une nouvelle équipe.
A la tête de cette dernière, chargée également de préparer la 5ème édition du Festival international soninké (Fiso),  figure Idrissa M. Diabira. Le Fiso est une manifestation qui rassemble des Soniké de plusieurs pays de la Diaspora. M. Diabira, consultant en management, originaire de la Mauritanie, mais né en France, a contribué à la mise en place du Fongip, où il occupe les fonctions de conseiller spécial. Il sera aidé dans ses fonctions, notamment par le secrétaire général M. Khalil Sy, cadre au ministère de l’Economie et des finances, ainsi que par la trésorière, Mme Binta Wagué.
mgaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here