PARTAGER

L’Unsas sur la marche nationale du G7 «Un jalon vers une riposte musclée des centrales syndicales»

«La marche du 28 juin doit constituer un jalon vers une riposte musclée des centrales syndicales.» Tel est l’avis de l’Unsas sur l’appel à la mobilisation lancé par le G7, groupe des syndicats les plus représentatifs de l’enseignement. La centrale syndicale, dirigée par Mademba Sock, salue la décision prise par cette organisation pour dénoncer la sortie «malencontreuse et inappropriée du chef de l’Etat» le 1er mai, lors de la cérémonie de remise des cahiers de doléances. Selon l’Unsas, cette décision d’organiser une grande marche nationale «intervient au moment où la Coalition des centrales syndicales prépare une riposte collective et appropriée au discours du Président Macky Sall». Pour les camarades de Mademba Sock, c’est «une opportunité pour les travailleurs de tous les secteurs de se mobiliser et de dire non à la dictature et au mépris». Mieux, soulignent-ils, «au-delà de la marche, les centrales syndicales doivent dérouler un plan d’action pour exiger le déblocage des négociations générales auprès de l’Etat et du patronat». Soutenant que «la force des travailleurs est une source essentielle de la croissance», l’Unsas trouve «inacceptable de les exclure du partage» de ses fruits. En plus, fustigent les membres de cette centrale, «le dialogue social ne peut rimer avec des décisions unilatérales qui foulent au pied les consensus obtenus». Dénonçant ainsi cette situation, l’Unsas «invite tous les travailleuses et travailleurs du Sénégal à répondre massivement à l’appel du G7».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here