PARTAGER
Me Oumar Youm, ministère des Infrastructures, des transports et du désenclavement

A côté des recommandations d’ordre général édictées par les autorités, le ministère des Infrastructures, des transports et du désenclavement (Mitd) en a pris d‘autres concernant le secteur des transports terrestres dans la riposte contre le coronavirus. En premier, le respect de l’interdiction de surnombre dans les véhicules de transport interurbain et international. «Limiter le nombre de passagers à celui des places assises pour le transport urbain», a expliqué mardi le ministre Oumar Youm faisant l’exposé des mesures aux acteurs du secteur à l’occasion d’une rencontre à la sphère ministérielle de Diamniadio. «Nous sommes en face d’une situation assez spéciale (…) A situation exceptionnelle, des comportements exceptionnels. Nous savons que dans le secteur du transport l’offre est insuffisante par rapport à la demande. Mais nous sommes dans l’obligation de réguler car pour l’heure il faut tout faire pour contrer la propagation du Covid-19», a poursuivi Me Youm.
Du côté de Dakar Dem Dikk, la mesure bien que difficile, va être appliquée à la lettre. C’est ce qu’a fait savoir lors de la rencontre le Directeur général, Moussa Diop. «Ce n’est pas évident, mais nous allons faire au mieux», a réagi M. Diop, annonçant dans la lancée d’autres mesures prises par la société pour une riposte plus adéquate. «Aucun moyen n’est de trop dans ce combat. Nous avons acquis des thermo flashs que nous allons utiliser pour notre personnel et nos clients. Aussi des gels antiseptiques et autres accessoires vont être disponibles dans les cars et en ce qui concerne la sensibilisation, nos écrans dans les bus vont être mis à profit», a assuré le Dg de DDD, annonçant le lancement hier mercredi, des activités de sensibilisation que va effectuer la société publique de transport. L’attitude du patron de DDD a contrasté avec celui des responsables de l’Aftu (Association pour le financement du transport urbain) qui ont fait dans la nuance. S’exprimant suite à l’annonce des mesures par le ministre, Mbaye Amar a promis l’engagement des siens en demandant tout de même un accompagnement de l’Etat. Ndongo Fall, autre membre de l’Aftu, a émis pour sa part des réserves sur la faisabilité de la mesure. «Là où je suis, mon téléphone ne cesse de sonner. Des chauffeurs m’interpellent de partout pour me dire qu’ils ont été arrêtés en pleine circulation. Ce serait mieux qu’il y ait des assouplissements là-dessus», a-t-il expliqué au ministre.
Après la riposte du ministre demandant à tous de se plier aux mesures prises, M. Fall a glissé son mot. «A l’impossible, nul n’est tenu, on ne va pas brûler du carburant à perte», a-t-il affirmé. Systématiser le contrôle de la température corporelle des voyageurs, recenser les voyageurs dans toutes les gares, laver systématiquement et régulièrement les véhicules sont entre autres les 9 mesures prises à l’occasion par le Mitd.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here