PARTAGER

Après le «succès » du vote de la loi sur la révision constitutionnelle pour généraliser le parrainage civile aux élections sans débat, l’opposition se sent pousser des ailes. Elle compte surfer sur cette dynamique. Comment le faire ? Quelle est la stratégie à adopter ? Voilà entres autres les interrogations qui motivent leur réunion de cet après-midi.

D’après PressAfrik, ce « conseil de guerre » va se tenir au domicile de Idrissa Seck. Qui a été libéré tôt ce matin après avoir passé la nuit à la police. Le leader de Rewmi qui a été arrêté à la Médina ce mercredi 19 avril se fait désormais le «devoir de sauver la charte fondamentale du Sénégal». Car pour Idrissa Seck «notre Constitution prescrit que la forme républicaine de l’Etat, le mode d’élection, la durée et le nombre de mandats du président de la République ne peuvent faire l’objet de révision, selon l’article 103  de notre Constitution».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here