PARTAGER
Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’intérieur.

L’on craint que la coalition Benno bokk yaakaar vole en éclats. Surtout en ce moment où la contestation enfle au niveau des autres membres de cette coalition présidentielle qui s’offusquent contre leur non investiture sur les listes en vue des prochaines Législatives du 30 juillet. C’est le cas de certains alliés qui accusent le parti au pouvoir de s’être retrouvé avec la part du lion avec plus de 60% des sièges sur les deux listes, nationale et départementale. Aly Ngouille Ndiaye n’est pas du même avis et tient à rassurer. «Pourquoi Benno bokk yaakaar va-t-elle disparaître ? A chaque fois qu’il y a des investitures, c’est normal que les gens s’agitent. Il y a beaucoup de candidats. On ne peut pas donner des postes qu’on n’a pas», a temporisé le ministre de l’Industrie et des mines hier, en marge de la cérémonie de remise symbolique de chèques aux 21 inventeurs et innovateurs sénégalais. «Benno bokk yaakaar ira au-delà de 2019», ajoute le maire apériste de Linguère.
M. Ndiaye ne doute pas du triomphe de Bby au soir des Législatives du 30 juillet avec une «large majorité à l’Assem­blée nationale parce que les Sénégalais ont choisi le président de la République et sa vision», tente-t-il de rassurer.

ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here