PARTAGER

«Sensibiliser les jeunes et les femmes sur les risques liés au recrutement par les réseaux extrémistes» : C’est le sens de la campagne de sensibilisation initiée par l’Ong Parteners West Africa, en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis. Cette volonté d’aider ces couches vulnérables à ne pas tomber dans les pièges des extrémistes fait suite, selon Khadija Sidibé, «à des cessions de dialogue organisées avec des jeunes et des femmes dans la commune de Grand-Yoff, des Parcelles Assainies, de Pikine et de Thiaroye». Selon la chargée de Program-manager à Parteners West Africa, la démarche est de revenir sur ces différents sites afin de sensibiliser les jeunes et les femmes sur les risques liés à la radicalisation et au recrutement par les réseaux extrémistes. Ainsi, le choix de ces localités, poursuit-elle, s’explique par les chiffres donnés par l’Oim et relatés par la presse nationale et internationale sur les risques de l’extrémiste violent sur le sol national et dans la sous-région. Et comme le terrorisme gagne du terrain dans certains pays de la sous-région, le mieux, indique Mme Sidibé, c’est de sensibiliser les jeunes et les femmes afin de les conscientiser dans la prévention du recrutement par les réseaux extrémistes.
Par ailleurs, les membres de l’Ong Parteners ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Au sortir de cette campagne de sensibilisation qui sera accompagnée de caravanes, ils entendent mener des dialogues mixtes. Il conviendra au cours de ces rencontres de réunir les jeunes, les femmes et les autorités locales et les forces de défense et de sécurité. «Les mêmes types d’activités, promet la coordonnatrice, seront menées dans les différentes régions du pays. Mais comme cette campagne touche aussi à l’émigration clandestine, le message phare que l’Ong veut donner c’est d’encourager les jeunes à bâtir leur fortune dans le pays.»
En évitant de voyager par des voies clandestines qui peuvent aussi être des risques de se faire enrôler par les réseaux extrémistes ou amener à se radicaliser, on préservera les jeunes de ce danger. Et pour atteindre cet objectif, Paterners West Africa mise sur la sensibilisation des femmes en se basant sur leur rôle d’éducatrices pour le recul du terrorisme.
Parteners West Africa ne perd pas l’espoir de voir à la sortie de cette campagne de sensibilisation des jeunes changer de comportements. Les membres de l’Ong promettent de porter toutes les recommandations auprès des autorités afin qu’elles puissent prendre des décisions effectives.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here