PARTAGER

Le groupe Holding Amar, représentant l’Etat du Sénégal, a lancé jeudi à Saint-Louis un important programme agricole visant à assurer dans les meilleurs délais l’autosuffisance en riz dans la vallée du fleuve Sénégal. Ce programme dit indien qui exploitera une superficie de 20 mille ha est porté par le gouvernement indien.
Selon Serigne Amar, représentant du groupe Holding Amar, ledit groupe est le relais de l’Etat du Sénégal dont il est contractuel dans cet important projet où il sert de tampon avec les structures adjudicataires du marché. M. Amar ajoute que le projet sera déroulé en trois phases dont la première concerne 20 mille ha dont 15 mille destinés au volet rizicole et 5 000 aux autres spéculations.
Pour le représentant du groupe Holding Amar, si les 15 mille ha exploités par le projet indien sont ajoutés aux 60 mille déjà emblavés dans la vallée, cela portera la superficie totale cultivée en riz à 75 mille ha. Cela signifie que si on réussit à faire une double culture, le Sénégal pourrait inévitablement atteindre son objectif d’autosuffisance en riz, car la production dépassera 1 million 500 mille tonnes.
Serigne Amar a fait savoir par ailleurs que d’importants moyens seront déployés dans le cadre de ce projet avec la mise en place de 9 motopompes qui porteront les capacités de production d’eau pour l’irrigation à 5 000 m3/h. Un volet machinisme agricole sera aussi développé. Et dans ce cadre, 500 tracteurs sont déjà arrivés au Sénégal. Ces machines seront aussi renforcées par des moissonneuses et des unités de décorticage de riz de dernière génération. Toutes choses qui font que si tout va bien, le Sénégal atteindra rapidement l’autosuffisance en riz, selon le représentant de Holding Amar, et pourra même dans les trois prochaines années exporter du riz.
Le projet indien intervient depuis plusieurs années au Sénégal, mais avec des moyens qui ne lui permettaient pas de participer pleinement à l’atteinte des objectifs d’autosuffisance en riz. Aujourd’hui avec l’exploitation de 20 mille ha dont les travaux d’aménagement sont lancés avec la Tse comme agence d’exécution et l’entreprise indienne Kirloskar comme adjudicataire, les productions de riz seront sans doute boostées.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here