PARTAGER

Il était attendu pour rassurer les Sénégalais que le processus de commande et de distribution du riz a été bien géré. Mais Mansour Faye n’a pas convaincu, ni dans la forme – souvent plus importante – ni dans le fond. Et finalement, l’information de sa conférence de presse à distance reste sa menace de porter plainte contre un journaliste qui n’a fait que poser une question. Il en a ri à chaque question. Mais à la fin, ce fut un exercice RIZ-ible. L’autre pourrait bien souffler : «Ce n’était pas beau, frère !»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here