PARTAGER

L’opération de lutte contre l’insécurité, initiée par la légion de la gendarmerie Centre-Ouest dans toute sa circonscription, a porté ses fruits. 10 tonnes de riz impropres à la consommation humaine et 824 kg de chanvre indien ont été saisis par la brigade de Pout, entre août et octobre 2017, renseigne le capitaine Babacar Faye, commandant de la Compagnie de gendarmerie de Thiès, qui faisait face hier à la presse. «Trois individus ont été interpellés pour tromperie sur les qualités substantielles du riz et mis en danger de la vie d’autrui, et un quatrième individu pour trafic international de drogue.» S’agissant du riz impropre à la consommation humaine, l’officier supérieur d’expliquer : «C’est suite à une opération de contrôle menée par les gendarmes que cela a été rendu possible. Pour une première opération effectuée le 28 août 2017, ces trois individus ont été arrêtés, conformément à la loi 6648 relative au contrôle des produits alimentaires.» Aussi, poursuit-il, «du matériel destiné à son conditionnement a également été saisi». Pour la saisie de 824 kilogrammes de drogue, capitaine Faye indique que c’est suite à un renseignement que la brigade de Pout «s’est déployée sur la piste menant vers l’usine Dangoté, le jeudi 12 octobre 2017. Les investigations ont permis d’appréhender un individu de nationalité nigériane faisant du gain sur les lots de briques de chanvre dissimulés à travers les buissons dans la forêt classée de Pout, à hauteur de la voie ferrée». Pour l’heure, capitaine Babacar Faye, commandant de la Compagnie de gendarmerie de Thiès, de soutenir que «l’enquête suit son cours sur d’éventuelles implications dans ce trafic international de drogue».
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here