PARTAGER

Un agent de police en poste au Commissariat spécial de Rosso, à la frontière avec la Mauritanie, a été agressé au couteau, samedi, par un ressortissant nigérian refoulé de la Mauritanie le 26 novembre dernier, qui a également blessé un homme qui tentait de venir au secours du policier. Dans un communiqué de presse reçu à l’Aps, le Bureau des relations publiques de la Police nationale explique que Papa Mamadou Sall, la victime, a été «surpris au moment où il exerçait un contrôle de routine des occupants d’un véhicule» et a «reçu deux coups de couteau, au dos et à l’épaule gauche».
L’agent de police a «été évacué à l’hôpital régional de Saint-Louis où il a reçu les soins nécessaires» et «sa vie n’est pas en danger», rassure le communiqué. «Le nommé Alioune Ndiaye […], qui a pris fait et cause pour l’agent de police, a été aussi blessé au couteau au niveau de la poitrine. Il a été évacué à Richard-Toll puis à l’hôpital régional de Saint-Louis. Sa vie ne serait pas non plus en danger.» Selon la Police nationale, «l’agresseur, un ressortissant nigérian refoulé de la Mauritanie» le 26 novembre 2017, «était en transit à Rosso à destination de la Gambie, son lieu d’entrée au Sénégal. Il a été identifié comme Egbedi Oderog­hne Odeyouho, étudiant nigérian né le 26 juillet 1986, à Abuja». «Il a aussi été trouvé porteur d’un passeport irlandais avec la même identité mais avec un lieu de naissance différent (né à Londres)», relève le communiqué.
Il a été appréhendé par les éléments de la brigade de gendarmerie de Rosso qui étaient de passage sur les lieux au moment des faits. La gendarmerie a diligenté une enquête.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here