PARTAGER

Le tronçon Fatick-Kaolack qui a fait l’objet d’un long bras de fer entre l’Etat du Sénégal et le patron de Jean Lefebvre Sénégal (Jls), Bara Tall, a été inauguré hier par le chef de l’Etat, Macky Sall, après des travaux de réhabilitation qui ont duré 21 mois, pour un coût de 16,4 milliards de francs Cfa.

Le chef de l’Etat Macky Sall a procédé hier à Fatick à la coupure du ruban marquant l’inauguration du tronçon reliant Fatick à Kaolack sur une distance de 42 km et dont les travaux de réhabilitation ont été lancés le 15 décembre 2014 par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Les travaux de cette route, entièrement financée par l’Etat du Sénégal à travers le Budget consolidé d’investissement (Bci) pour une enveloppe de 16 milliards 424 millions 225 mille 616 francs Cfa, ont duré 21 mois.
Selon une note remise à la presse par le maître d’ouvrage délégué, en l’occurrence l’Agence des travaux et de gestion des routes (Age­route), cette route joue un rôle stratégique tant au niveau national qu’international. En effet, elle renforce l’intégration nationale, mais aussi sous régionale dans la mesure où elle permet de relier Dakar à Bamako, Conakry, Banjul ou Bis­sau.
Dans la capitale du Saloum où s’est tenue la cérémonie officielle d’inauguration, le président de la République est justement revenu sur l’importance de cet axe routier qui constitue une partie de la Route nationale n°1. «La réalisation de cette infrastructure routière est symbolique de ma volonté de repositionner Kaolack et le Sine-Saloum dans leur fonction de carrefour d’échanges et de poumon économique essentiel pour le développement inclusif et durable de notre pays», a soutenu Macky Sall. Avant d’ajouter : «Construire une infrastructure routière dans le Sine- Saloum, c’est renforcer l’attractivité et le dynamisme économique de la région tout en valorisant ses potentialités agricoles halieutiques, pastorales et touristiques», a dit le chef de l’Etat. Selon qui la réalisation d’un tel projet répond à une exigence d’équité, de solidarité et de complémentarité.
Il faut rappeler que la reconstruction de cette route qui met ainsi fin à un calvaire de plusieurs années pour les usagers a fait l’objet d’un long bras de fer entre l’Etat du Sénégal, sous le magistère du Président Abdoulaye Wade, et le patron de Jean Lefebvre Sénégal, Bara Tall, qui, le jour du lancement des travaux de réhabilitation, était habité par un sentiment de soulagement. «Aujourd’hui, c’est un grand jour. Un jour pour fermer une page. Un très grand jour pour en ouvrir une autre. Un jour pour rendre grâce à Dieu», disait-il. Avant de renchérir : «Une page se ferme en effet sur une longue période de contentieux, de controverses et parfois de quiproquos stériles. Il n’est pas utile ici de revenir sur tout cela sauf pour en tirer des leçons. Et s’il en est une des leçons qu’il faut retenir, c’est celle des vertus de la concertation. Une concertation qui peut être certes une confrontation d’idées, mais jamais une confrontation de porteurs d’idées. Cette confrontation positive avec des avis techniques mûrement pensés a abouti aujourd’hui à cette nouvelle page que nous ouvrons. C’est une page qui est vierge, mais nous sommes tous engagés à la remplir, pas avec un long discours, pas avec des mots, mais avec des actes», déclarait M. Tall qui, sans doute, était hier l’homme le plus heureux parmi tous ceux qui ont pris part à cette cérémonie d’inauguration. A la suite de laquelle le chef de l’Etat a aussi procédé dans l’après-midi à l’inauguration de l’axe Dinguiraye-Nioro du Rip-Keur Ayib dans la région de Kaolack. Ce matin, Macky Sall va également inaugurer le tronçon Keur Wally Ndiaye-Passy-Sokone dans la région de Fatick. Avant de lancer les travaux de construction du grand pont à péage de Foundiougne. Cette tournée du chef de l’Etat devrait être clôturée le même jour par une autre inauguration : celle du Centre régional de formation de personnels de l’éducation (Crfpe) dans la commune de Fatick.
dndong@lequotiden.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here