PARTAGER

Après 10 années passées à la présidence de la Renaissance sportive de Berkane, Faouzi Lekjaâ a présenté sa démission lors d’une Assemblée générale extraordinaire du club tenue le 21 août.

Après une saison historique, la Renaissance sportive de Berkane (Rsb) découvrira la vie après Fouzi Lekjaa. Le président qui a changé l’histoire de ce petit club de l’Oriental a renoncé à son siège, 10 ans après avoir accepté de relever le défi de faire de la Rsb, un club jouant les premiers rôles en Botola. Hier soir, à l’occasion d’une Assemblée générale extraordinaire, l’actuel président de la Fédération royale marocaine de football (Frmf) a annoncé sa démission de la présidence du club. C’est son disciple et vice-président, Hakim Ben Abdellah, qui lui a succédé.

Transition dans la continuité
Pour le président sortant, la nomination de Hakim Ben Abdellah pour lui succéder serait «une suite logique» pour développement du club. «Ce n’est pas une surprise. Lors de toutes les précédentes assemblées, on soulignait le fait qu’au-delà des résultats sportifs, on a toujours eu le courage d’insuffler du sang neuf en rajeunissant les dirigeants. Aujourd’hui, certains d’entre eux ont atteint un niveau de maturité qui leur permet de gérer le club aisément», a déclaré Fouzi Lekjaa au micro de la chaîne de télévision Arryadia. Et d’ajouter : «C’est une occasion pour Hakim Ben Abdellah (…). Je le félicite, et je suis certain qu’il fera mieux que son prédécesseur, car il a tout ce qu’il faut pour réussir et pour poursuivre le travail entamé.»
De son côté, le concerné se dit prêt à relever le défi. Toujours au micro de la chaîne sportive marocaine, le nouveau patron des Oranges a parlé d’une «décision surprise» de Fouzi Lekjaa. «Pour être franc, cette décision a été une surprise, car elle a été prise lors des dernières 48 heures. On a eu des réunions avec le président. Il avait une vision intéressante, et il nous a convaincus. Mais cela ne veut pas dire que M. Lekjaa s’éloignera de la Rsb», a confié Ben Abdellah.

Une double casquette trop lourde à porter ?
Contacté par TelQuel, un proche du président de la Frmf nous confie que la double casquette de président de la Frmf et de la Rsb a toujours été une pression «difficile à supporter» pour Faouzi Lekjaâ. «Il pensait à la démission depuis quelque temps, mais il attendait que la relève soit prête à poursuivre les chantiers qu’il a entamés. Maintenant que Hakim (Ben Abdellah Ndlr) est prêt, il ne peut que faire mieux que son prédécesseur. Lui au moins, aura une base solide, ce qui n’était pas le cas lorsque Lekjaa est devenu président en 2009», précise cette source.
Président de la Rsb depuis septembre 2009, Lekjaa a véritablement changé la vision du club de Berkane, qui a durant toute son existence vécu dans l’ombre du club phare de la région, le Mouloudia d’Oujda. Depuis son ascension fulgurante, des divisions inférieures à la première division en 2011, le club enchaîne les bonnes saisons. En 2018, le club a remporté la Coupe du Trône, le premier titre de son histoire, qui lui a permis de disputer la Coupe de la Confédération Caf. Dans le même groupe que le Raja et le Hassania D’Agadir, le club avait réussi à tirer son épingle du jeu, en finissant premier de sa poule, pour finalement atteindre la finale de la compétition et s’incliner aux tirs au but face aux Egyptiens du Zamalek.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here