PARTAGER

L’anarchie qui règne au boulevard Maurice a encore de beaux jours devant elle. En tout cas, aussi longtemps que l’actuel préfet du département restera en poste, la situation va perdurer. A moins que la solution ne vienne d’ailleurs. L’autorité déconcentrée a avoué vendredi son impuissance face à la situation qui empire de jour en jour. «S’il y a un point sur lequel je n’ai pas réussi à Rufisque, c’est le boulevard Maurice Guèye», a confessé Serigne Babacar Kane lors du débat d’orientation budgétaire de la Ville. «Sur tous les points, je peux lever ma main et dire que j’ai eu une réussite de 100 ou 80%. Mais pour le boulevard, c’est un échec à 0%. C’est devenu même pire qu’avant. C’est ça la vérité. On est entre nous, disons-nous la vérité», a poursuivi le préfet du département, regrettant que les actions enclenchées en ce sens n’aient pas débouché sur des résultats satisfaisants. «En voulant régler le problème, on s’est retrouvé avec cette situation. Et en tout cas moi ça me fait honte. L’indiscipline a fini par anéantir tous les efforts. Ce que l’on voit sur le boulevard c’est de l’indiscipline. On parle d’anarchie, mais c’est de l’indiscipline», a regretté M. Kane. «Quand je traverse le boulevard, surtout à hauteur du marché, je suis peiné», s’est encore désolé le préfet.
De vastes opérations de désencombrement du marché central et du boulevard avaient été menées avec des renforts importants d’éléments de la police. Un léger mieux avait été noté en ce moment avant un retour en force des marchands ambulants qui ont désormais conquis tout le marché et le boulevard, devenu un lieu d’étalage de produits de toutes sortes. Se sentant incapable de gérer la situation, le préfet du département compte ainsi se rabattre sur le nouvel arrivant à la sous-préfecture de Rufisque-Est pour porter le combat. «Je vais donner des instructions au sous-préfet de Rufisque-Est, comme c’est un nouveau venu, pour essayer. Peut-être qu’il aura une méthode autre que la mienne (…) Quand j’ai reçu le commissaire, je lui ai dit la première mission que je vous donne c’est de me gérer le boulevard Maurice Guèye», a-t-il rappelé. Cet aveu fait, M. Kane a exhorté la Ville à renforcer la Dst en hommes et en moyens pour parvenir à des résultats dans l’assainissement du cadre de vie au niveau du boulevard et du marché. «Le peu de réussite qu’on a eu c’est grâce à votre appui Monsieur le maire, et nous vous tendons la main pour davantage d’appui», a en fin demandé M. le préfet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here