PARTAGER

Le Gie Dissoo, implanté à Arafat 3 dans la commune de Rufisque-Est, a bénéficié jeudi dernier d’un prêt de 2 millions 450 mille francs sans intérêt de la part de la Fondation Soco­cim. Un apport qui va considérablement faire avancer les activités de ce regroupement d’anciennes ouvrières de l’Afao (Association des femmes de l’Afrique de l’Ouest), selon sa présidente. «Nous étions des ouvrières agricoles et nous nous rendions chaque jour à Gorom, au siège de l’Afao. C’est en 2016 que nous avons décidé de monter notre Gie qui s’active dans la transformation du mil, parce que ce genre d’activité n’avait pas cours dans notre zone. Depuis lors, nous nous débrouillions avec nos propres moyens. Nous étions en train de ram­per,  mais avec ce financement nous allons nous envoler», s’est réjouie Awa Sylla Lèye en réceptionnant le chèque. La dame va ajouter : «Nous avions déposé en vain pour la Der afin de pouvoir développer notre activité. C’est grâce à la Fondation Sococim que nous avons reçu notre premier financement.»
Il s’agira, selon elle, avec cette enveloppe d’acheter des équipements supplémentaires et de renforcer le personnel avec au moins deux nouveaux em­plo­yés. «Ce financement nous permettra aussi de ne pas être en rupture d’intrants», a-t-elle expliqué, prévoyant un passage désormais à une production de deux tonnes par semaine contre une précédemment.
Mme Patricia Diagne, l‘administratrice de la Fondation Sococim, a inscrit cette action dans le sillage de la politique de la maison d’appuyer les groupements pour une autonomisation effective des femmes. «Ce sont des femmes braves que nous avons suivies depuis un certain temps et pensons qu’avec un financement, elles pour­raient renforcer leur activité de transformation. Elles se débrouillent depuis 2016 avec leurs propres moyens. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de les encourager en les appuyant, parce qu‘elles ont beaucoup d’ambitions.» 1,3 million francs de ce montant est destiné à l’achat d’intrants pour l’activité alors que le reste va servir à l’acquisition d’équipements supplémentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here