PARTAGER

Le président de la Convergence des cadres républicains (Ccr) de Rufisque a dégagé en touche toute idée de vote-sanction contre la coalition présidentielle à Bargny. «Des opposants profitent de la centrale à charbon pour parler de vote-sanction. Il ne peut pas y avoir de vote-sanction à Bargny, car les populations vont voter pour leur parent Mansour Mben­gue», a-t-il assuré samedi à l’occasion d’un meeting au quartier Médinatoul Mounawara. Dans cette dynamique, il a tenu à rassurer les populations sur la centrale à charbon héritée de l’ancien régime. «Nous sommes en pourparlers avec les autorités pour assurer la transition du charbon au gaz», a dit ce responsable du parti présidentiel, assurant que les populations ont adhéré à la logique. Pour une victoire «nette et éclatante», ce suppléant sur la liste nationale de Benno bokk yaakaar s’est investi à fond sur le terrain avec des posters visibles dans tous les coins de la commune. «J’ai dépensé plus de 280 mille francs pour les flyers sans compter les 2 meetings organisés et les caravanes que je dirige chaque jour à partir de 16h avec des voitures que je loue pour faire le tour de Bargny», dit-il. Pourtant, il précise : «Je n’ai été aidé ni financièrement ni matériellement par une quelconque autorité. J’ai reçu 150 mille francs en guise de soutien à l’investi sur 6 millions reçus par le comité électoral communal.»
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here