PARTAGER

Malgré la modicité de ses moyens, le service d’hygiène de Rufisque a réussi à faire de bons résultats. Il a saisi 28 t de propres impropres à la consommation en 1 an.

Un effectif de 15 éléments pour couvrir tout le département avec un seul véhicule comme moyen de transport. Les moyens ne sont pas énormes mais cela n’empêche pas à la sous-brigade du Service d’hygiène de Rufisque de faire des résultats loués même par le chef de la région. «Si on s’arrête aux normes de travail, c’est sûr qu’on n’aurait pas le quart de ce qui a été présenté comme bilan. Cela témoigne de l’abnégation des hommes qui composent cette brigade», a relevé à ce propos Rassoul Bâ, chef de la brigade régionale de Dakar. «Pour cette année (avril 2018-mars 2019), nous avons opéré des saisies de produits impropres à la consommation à hauteur de 28.5 tonnes correspondant à une valeur de 15 millions 525 mille 700 francs. La vigilance quotidienne de nos agents dans l’œuvre exaltante de la sauvegarde de la santé des populations, a permis la saisie et le retrait de la vente  de produits alimentaires périmés et impropres à la consommation», a noté mercredi le Major Mamadou Thiam Faye, chef de la sous-brigade. «Nous avons opéré 12 mille 500 visites à domicile, 120 analyses d’eau pour robinets, pompes et puits avec 25 corrigés, visité 20 établissements scolaires, tenu 70 causeries éducatives sans compter les opérations techniques», a poursuivi Major Faye. Le chef de la sous-brigade départementale s’est exprimée à l’occasion de la journée ‘’portes ouvertes’’, la 3ème d’affilée des soldats de l’hygiène de Rufisque.  «C’est une fierté pour nous de pouvoir chaque année partager avec les populations et les autorités ces quelques instants et échanger sur cette science de la médecine préventive qu’est l’hygiène», a-t-il ainsi adressé aux nombreux invités venus prendre part à la rencontre. Il a par ailleurs plaidé pour le renforcement des moyens surtout avec l’appel du chef de l’Etat le 4 avril pour un objectif de zéro déchet. «C’est bien d’appeler à l’éradication de l’insalubrité mais il faudra que les moyens suivent pour permettre au Service d’hygiène de jouer pleinement son rôle dans cette politique»,  a fait savoir le Major Faye, affirmant cependant s’engager avec ses hommes «quels que puissent être» les moyens à leur disposition. Une requête pour laquelle Rassoul Bâ se veut optimiste. «Le chef de l’Etat l’a suffisamment compris.  Quand il parle de redynamiser le service et de le renforcer, c’est parce que simplement il est conscient  de la modicité des moyens du service. Nous sommes sûrs qu’il y a cette volonté politique qui est affichée et qui a même été exprimée et qui va certainement être concrétisée dans les jours qui viennent», a assuré le chef de la Brigade régionale de Dakar.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here