PARTAGER

Développer les fonctions psychomotrices de l’enfant à l’aide de jouets en rapport avec son environnement immédiat. Telle est l’approche que veut voir prospérer le Centre régional de formation des personnels de l’éducation (Crfpe). «Si la poupée Barbie cédait la place à une représentation de Kocc Barma et ses quatre touffes de cheveux pleines d’enseignements, si Spiderman se faisait remplacer par Lat Dior, nos enfants seraient moins en conflit avec leur personnalité», a théorisé mercredi Saliou Ciss, directeur du Crfpe. S’exprimant à l’occasion de l’arbre de Noël destiné aux enfants des travailleurs de l’école qu’il dirige, M. Ciss pense, pour ce faire, «qu’il est plus qu’urgent pour nos politiques éducationnelles d’investir dans la chaîne de conception, de fabrication, de consommation de ces outils aussi ludiques qu’éducatifs». «Nous nous sommes focalisés sur les jouets traditionnels. Le jeu a un rôle fondamental et pédagogique (…) C’est à partir du jeu que l’enfant commence à tâter le réel, à concevoir et à construire sa pensée», a expliqué de son côté Alioune Badara Ndior, coordonnateur de l’arbre de Noël. «Nos enfants reçoivent des jouets venus pour la plupart de l’Occident. Si nous réclamons notre souveraineté, cela doit être une réalité et on ne peut pas être souverain si on ne l’est pas au niveau de l’esprit», a-t-il déploré. Constat sur lequel le Crfpe s’est fondé pour lancer cette approche de «rapprochement vis-à-vis de notre propre réalité». «C’est la raison pour laquelle nous avons dit qu’il faut donner du sens et de la valeur à nos jouets. Cet arbre de Noël est consacré à ça», assure-t-il. Une binette avec tous les ustensiles et une carte du Sénégal en morceaux figurent, entre autres, parmi les cadeaux offerts aux enfants. «Si nous voulons ap­prendre aux enfants le Sénégal dans sa subdivision administrative et que l’on parvienne à partir d’un jeu lui faire composer l’ensemble des 14 régions du Sénégal, voilà un jouet qui est instructif et à la fois ludique», a fait savoir M. Ndior parlant de la carte nationale en puzzle.
adndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here