PARTAGER

L’eau de la contestation avait commencé à couler sous le pont du projet d’érection du port en eaux profondes de Ndayane. Des habitants la zone et des défenseurs de l’environnement avaient ouvertement décrié un projet aux «incidences réelles» sur le littoral et l’écosystème. Et pendant tout ce temps, les autorités n’avaient pas jugé utile de se prononcer sur les craintes émises par les pourfendeurs du projet. Le directeur du Port autonome de Dakar (Pad) compte ainsi prêter très prochainement une oreille attentive aux populations des localités concernées par le projet. «Nous avions pris le soin de ne pas commencer les échanges avec les populations puisque nous n’avions pas encore tous les détails du projet. Aujourd’hui que ces détails nous sont venus, et que le président de la République a donné le tempo pour qu’on aille plus vite dans le cadre de l’exécution de ce projet qui va être le plus grand projet que le Sénégal a connu depuis son indépendance, les échanges vont commencer avec les populations de Yène, Popenguine et Ndayane», a fait savoir Abou­bakrine Sadikh Bèye, Directeur général du Pad. «Dans les jours à venir nous serons très fréquents pour vous rencontrer et échanger avec les populations pour leur expliquer le projet et pour recueillir leurs avis et suggestions pour les impliquer davantage dans ce que nous voulons faire», a-t-il promis faisant savoir que le projet reste une rencontre de deux volontés qui ne peut produire que des effets bénéfiques.
Venu remettre des kits alimentaires composés de 50 tonnes de riz, de l’huile, du sucre et des masques aux populations des communes de Yène et Ndayane, M. Bèye s’est félicité de l’accueil chaleureux réservé à lui et sa délégation tout en projetant «des retombées économiques» conséquentes pour les populations de la zone avec l’érection du Port. A Yène, première étape de la visite de la délégation du port, le maire a magnifié la démarche tout en assurant de la disponibilité de la collectivité à accompagner la dynamique en concertation avec les populations
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here