PARTAGER

Sorties en masse, les populations du quartier Dangou de Rufisque ont manifesté leur farouche détermination à conserver à tout prix leur terrain de football dont le bail, accordé à la Coopérative des émigrés d’Afrique, aurait été annulé. Toutefois, cette structure est encore revenue à la charge avec l’argument que le bail qui lui a été délivré reste toujours valable.

Tout semblait marcher du bon pied pour les populations de Dangou Lébougui, toutes impatientes de recevoir leur titre de propriété sur le Tf 588 R, après des démarches étalées sur plus de dix ans. Lors d’une rencontre quelques mois avant la Présidentielle de 2019 avec Pr Ismaïla Madior Fall, alors ministre de la Justice, assurance leur avait été faite par ce dernier de l’annulation par le président de la République du bail accordé à la Coopérative des émigrés d’Afrique sur le site de quelque 3 ha. «L’Etat a annulé le bail affecté à la Coopérative des émigrés et nous nous en félicitons. Aujourd’hui, ce à quoi nous nous attendons c’est sa restitution aux populations, comme l’avait promis le chef de l’Etat», se réjouissait ainsi en ce temps Abdou Ndiaye, habitant du quartier et premier adjoint au maire de Rufisque-Nord. Un enthousiasme en passe de s’éteindre puisque la Coopérative des émigrés d’Afrique est encore revenue à la charge avec l’argument que le bail qui lui a été délivré reste toujours valable.
Ce dimanche, les populations du quartier, créé en 1904, sont alors sorties en masse pour manifester leur farouche détermination à conserver, par tous les moyens, leur terrain de football. T-shirts et brassards rouges en évidence, les Dangois ont étalé ce jour par centaines leur colère lors d’une procession sur plus d’un kilomètre pour se faire entendre.  «L’Asc Lébougui a entamé les démarches depuis 1996 et a eu un avis favorable des autorités en 2010. Nous avons poursuivi les démarches et n’attendions que l’avis définitif. Entre-temps, cette coopérative a introduit une demande en 2014 et on lui a accordé un bail en 2015», a expliqué Massamba Guèye, président de l’Asc Lébougui.
«C’est un bail de complaisance et nous le contestons vigoureusement. Nous habitons le quartier et occupons le terrain depuis plus d’un siècle. On ne peut pas accepter que des gens qui viennent du fin fond du Sénégal viennent nous arracher ce terrain. On est prêt à tout pour récupérer notre patrimoine», a enchaîné le président de l’Asc la plus populaire de Rufisque.  Il s’est, dans la lancée, montré ferme sur la suite des événements. «On a des informations comme quoi la coopérative va venir en janvier pour entamer les travaux. Nous les attendons de pied ferme, car les Dangois n’accepteront jamais que des gens viennent avec la complicité de certaines autorités nous arracher ce terrain», a-t-il averti.
Pour Ousmane Ndiaye, promoteur immobilier, l’octroi du terrain à une coopérative au détriment des autochtones est une bombe à désamorcer avant qu’elle n’explose. «J’alerte l’Etat avant que ce ne soit trop tard. Qui connaît les habitants de Dangou sait qu’ils peuvent porter leur combat, mais aujourd’hui c’est toute Rufisque qui s’est mobilisée pour la cause», a soutenu M. Ndiaye, habitant un quartier voisin. «Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités en trouvant un autre espace à affecter à la coopérative et ensuite im­matriculer le terrain au nom de l’Asc qui l’occupe de­puis des décennies.  Sans cela il y aura problème», a-t-il prodigué.
Les Asc de Rufisque ont participé à la mobilisation avec la présence d’une délégation importante du Collectif des présidents d’Asc. Ces derniers ont dénoncé l’accaparement des terrains de football constaté dans la ville. Vendredi, en fait, la championne en titre régionale, l’Asc Gouye Beneu (Rufisque-Ouest), avait organisé une manifestation du genre pour alerter sur la tentative d’expropriation de son terrain de football. «A Rufisque, il y a plus de 70 Asc et il n’y a même plus 20 terrains de football à cause de ces agissements», a posé Ousmane Ndiaye pour édifier sur l’ampleur du phénomène.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here