PARTAGER

L’Office national de la formation professionnelle (Onfp) a organisé une série de sessions en management administratif et financier des organisations à l’intention de responsables d’associations  du département de Rufisque. La  remise des attestations aux récipiendaires a eu lieu mercredi  au Cdeps de Rufis­que.  «L’Office national de la formation professionnelle a répondu favorablement à la demande du Cdeps pour la tenue de cette formation,  car nous  considérons que les associations jouent un rôle important dans la territorialisation des politiques publiques et peuvent jouer le rôle  de relais des pouvoirs publiques dans la prise en charge des besoins en développement au niveau local», a fait savoir le directeur de l’Onfp, Sanoussi Diakhité. S’exprimant à la fin de la cérémonie, M. Diakhité a estimé que les sessions de formation ont été bouclées au bon moment avec notamment la mise sur pied de la Délégation rapide à l’entreprenariat (Der). «Les responsables qui en ont bénéficié  vont pouvoir assurer un encadrement de proximité  auprès des jeunes et des femmes. Surtout en ce moment là où on parle de projet  dans le cadre de la Délégation à l’entreprenariat rapide  avec 30 milliards que le président  a mis à la disposition des jeunes et des femmes. C’est à travers des projets que cela pourra être maitrisé», a-t-il noté à ce sujet. Le directeur du Cdeps, Demba Badji,  a abondé dans ce sens avec la conviction que les 84 responsables formés vont mettre les connaissances acquises au service des populations. «Au niveau du département de Rufisque,  900 millions francs sont annoncés pour le projet Der. Il est hors de question que les jeunes reviennent pour dire qu’il leur faut un finan­cement.  Le problème c’est dans l’élaboration du business-plan et cette technique a fait l’objet d’un module lors des sessions. Donc les responsables qui ont été formés vont participer dans leurs diverses collectivités», a assuré M. Badji. Ce dernier a par ailleurs souligné le «dynamisme de la vie associative» dans le département avec pas moins de «1652 associations officiellement déclarées». «De nombreuses associations sont dans l’informel et celles qui sont reconnues ont des problèmes de fonctionnement ou des carences managériales», a-t-il aussi relevé. Répondant à la sollicitation de Oumy Guèye, porte-parole des récipiendaires, de «bénéficier d’autres sessions en marketing et développement personnel, le directeur de l’Onfp a promis d’autres actions pour le département. «Près de 5 millions francs ont été mobilisés pour cette formation et nous irons plus loin parce que Rufisque dispose d’une potentialité énorme.  Le forum international (organisé par le Conseil départemental) nous a édifiés sur l’importance de ce potentiel qu’il faudra exploiter», a-t-il dit. «Vous devez être les porte-flambeaux auprès des autorités pour porter la dynamique du développement», a-t-il aussi adressé aux récipiendaires en provenance des communes de Yène, Bambilor et Rufisque.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here