PARTAGER

Le traumatisme des hivernages douloureux ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir pour les populations des 13 quartiers de Colobane-Gouye Mouride (Rufisque Est). Les travaux de construction du projet de drainage des eaux pluviales de la zone ont, en effet, été lancés mercredi par le directeur de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas). «Ces populations souffrent terriblement à chaque saison des pluies (…) Il y a un collectif (collectif pour le développement des Colobane Gouye Mouride-Codel, Ndlr) qui avait émis le vœu pour les problèmes d’inondation de cette zone puissent être réglés assez rapidement. Le ministre chargé des Investissements a donné des instructions fermes qui correspondent à la vision du chef de l’Etat. C’est un projet d’un peu plus de 200 millions de francs Cfa que nous allons démarrer et qui va finir en principe à la fin du mois de mars», a fait savoir le directeur de l’Onas, Lansana Gagny Sakho, au terme de sa visite de chantier mercredi. Il est attendu de ce projet, d’après le document remis aux journalistes, qui va être exécuté en quatre mois, l’élimination  des stagnations d’eaux de pluie, la mise hors d’eau les maisons pendant les fortes averses, la protection des habitations et des populations contre le danger lié aux inondations ainsi que l’amélioration du cadre de vie des populations dans la zone évaluées à quelque 35 mille âmes.  Pour ce faire, vont être posés 2 300 millilitres en buse Dn 500 millimètres  et Pvc Dn 400 millimètres en plus de la construction et du raccordement de batteries de grille avaloires. M. Sakho n’a pas manqué d’appeler les populations à participer à l’entretien de l’infrastructure. «Il faut que les populations sachent que c’est un canal d’évacuation des eaux pluviales et non destiné à l’évacuation des eaux usées. La responsabilité de l’Etat c’est de mettre en place des infrastructures et d’en assurer l’entretien mais, les populations doivent aussi participer à cet entretien», a exhorté le directeur de l’Onas, appelant le Codel à veiller au bon usage de l’infrastructure. «Nous n’avons même pas besoin d’être interpellés pour cela ; c’est en responsable que nous allons  gérer ce bijou», a joyeusement réagi à l’appel, Pape Konaté, président du Codel. «C’est cela qu’attendent les populations de leurs dirigeants : qu’ils réagissent face à leurs préoccupations», a-t-il poursuivi. Outre ce projet entrant dans l’amélioration du cadre de vie des populations, le directeur de l’Onas a dans la lancée, annoncé la fermeture du canal de Rufisque, un projet que va porter Promovilles sans toutefois donner de date pour le début des travaux tant attendus par les Rufisquois.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here