PARTAGER

La transition au gaz est programmée pour 2021 pour la centrale à charbon contestée par les populations. La structure Teranga Lab, elle, œuvre déjà pour la transition écologique afin d’amortir les effets néfastes des goulots environnementaux qui étranglent Bargny. «On a l’avancée de la mer. Tout récemment, l’installation d’une centrale à charbon en plus de la difficile cohabitation avec la Sococim. C’était important pour nous de mettre en place un projet qui inculque les valeurs écologiques et environnementales dans les sphères éducatives pour permettre aux enfants de grandir avec un esprit de résilience», a dit Alexandre Lette pour justifier le choix de Bargny pour cette expérimentation citoyenne. «Cette initiative se nomme ‘’A l’école de la transition’’. C’est un projet d’éducation écologique destiné à la population scolaire. Nous avons fait des activités scolaires avec les écoles et contribué à l’aménagement du cadre de vie dans trois écoles», a poursuivi M. Lette faisant savoir que ledit projet s’étale sur six mois.
L’activiste s’est exprimé mercredi, lors de la réception des blocs de toilettes construits dans le cadre de ce projet. «Dans notre école, on n’avait pas de toilettes et les enfants avaient recours aux pots de chambre ou même à la nature tout simplement pour se soulager. Avec ce soutien de Teranga Lab, les enseignements-apprentissages se porteront mieux. Aussi dans cette contrée, beaucoup de maisons n’ont pas de toilettes. Et cela est un exemple pour les enfants qui sauront désormais l’importance de toilettes dans une maison», a témoigné le relais communautaire Mme Diouf, directrice de l’établissement. Du nom de Keur Baye Boss, cette école communautaire, implantée à Bargny Guedj, reçoit essentiellement les enfants des dames s’affairant dans la transformation des produits halieutiques du site de Khelcom et environs. 88 élèves du préscolaire fréquentent l’école aux trois classes dont deux dans un état de délabrement inquiétant. «Nous exhortons les dynamiques associatives qui ont des ressources à nous emboîter le pas et de venir voir ce qu’elles peuvent faire à Bargny Guedj. L’objectif de nos actions, c’est beaucoup plus de montrer l’exemple», a dit à ce propos l’initiateur de Teranga Lab.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here