PARTAGER
El hadj Malick Gackou, coordonnateur de la coalition Manko Taxawou Sénégal.

Le leader du Grand parti, qui inaugurait son siège local à Niagues, dénonce la gestion du patrimoine foncier dans le département de Rufisque. Malick Gackou qualifie le gouvernement de Macky Sall d’«anti national» et promet, à la place, un gouvernement «patriotique».

Profitant de sa tournée du week-end à Diamniadio et dans les 4 C, Malick Gackou a lancé un appel aux populations afin qu’elles aillent s’inscrire massivement sur les listes électorales. Ceci, a-t-il dit, pour tourner le dos au gouvernement du Président Macky Sall et avoir enfin au Sénégal «un gouvernement responsable et patriotique». C’est que, à en croire le leader du Grand parti (Gp), en ce qui concerne la gestion du patrimoine foncier national qu’il qualifie de «politique de mal gouvernance», l’attelage gouvernemental n’agit pas pour les intérêts supérieurs des Sénégalais. «C’est l’occasion pour moi de dire avec force et pertinence que nous avons au Sénégal un gouvernement anti national (…) Il faut être un gouvernement anti national pour exproprier ses populations et donner les terres aux étrangers», estime-t-il dans son discours à Niagues, où il inaugurait la permanence locale de son parti. M. Gackou s’est ainsi insurgé contre «l’expropriation foncière à outrance» dont sont victimes les populations de ces zones visitées. «Le phénomène est devenu tellement dangereux et grave qu’il me paraît tout à fait indispensable que nous puissions élever la voix pour être aux côtés des populations pour les défendre face à ces expropriations», a-t-il ajouté.
Galvanisé par des militants venus en masse à cette cérémonie d’inauguration, le leader du Gp a relevé «les leurres» utilisés par le gouvernement pour «se gloser d’une croissance de 6%». Pour lui, en effet, le chiffre de «1,6 million de touristes» avancé par le ministère du Tourisme, là où le ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique assimile ce nombre «aux entrées dans le pays», ne tient pas la route. «C’est archi faux, le Sénégal n’a même pas 200 mille touristes. Sur les 1,6 million d’entrées, les 800 mille sont des nationaux tandis que les 400 mille viennent des pays limitrophes», explique-t-il.
Le coordonnateur local a détourné Gp en «Gackou président» et parie que son leader «va diriger le pays dès 2019». Avec lui, Amath Wade promet «le début du bien-être social et économique des populations.»
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here