PARTAGER

Le directeur de l’hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque s’attend à ce que la structure sanitaire qu’il dirige puisse disposer de ressources humaines suffisantes et de qualité pour un meilleur service.

L’hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque fait face à un déficit de ressources umaines. C’est la rév élation faite hier par son directeur.«Nous n’avons pour le moment qu’un seul chirurgien et cela pose un sérieux problème dans la continuité du service. Nous avons envoyé plusieurs correspondances aux autorités et on attend toujours», a fait savoir Dr Niasse. C’est encore le même constat au service pédiatrie. «Nous avons un seul pédiatre et actuellement il est en formation en paludologie ; c’est un médecin généraliste qui assure l’intérim au niveau de la pédiatrie», a-t-il expliqué. «Si au moins on en disposait deux, la qualité du service se retrouverait nettement assurée», a poursuivi le directeur. Dr Niasse s’est exprimé en marge d’une cérémonie de remise de deux climatiseurs et dix ventilateurs au profit de l’hôpi­tal. «Nous étions dans l’urgence de régler cette situation compte tenu de la lenteur dans la procédure d’acquisition. C’est un véritable ouf de soulagement pour les populations qui viennent fréquenter cette structure. Cela va nous permettre d’améliorer les conditions  de séjour des mala­des», a-t-il souligné à ce sujet.
Le donateur, Palla Mbengue, met son œuvre à l’actif de son engagement pour Rufisque auquel aucun geste n’est de trop.  «Nous sommes des natifs de Rufisque et l’hôpital est une structure du département. Il se trouve que les besoins sont là donc il faut agir», a-t-il préconisé, lançant un appel aux bonnes volontés. «Je fais appel aux chefs d’entreprise, à mes parents lébous pour qu’ils viennent en aide à l’hôpital Youssou Mbargane», a-t-il exhorté. Dans ses actions en faveur de l’hôpital de niveau 1, l’ancien promoteur de lutte a annoncé la prise en charge de la construction de deux salles  de pédiatrie au niveau de la structure sanitaire.
abndiaye@lequotidien.sn                                 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here