PARTAGER

Le passage pour trois jours de la caravane des Vacances vertes à Rufisque est une belle opportunité pour la vieille cité de poursuivre sa mue pour un meilleur apparat.  «Pour une ville comme Rufisque, c’était une aubaine à saisir. Depuis son installation, l’équipe municipale  s’est attelée à des opérations de désencombrement accompagnées d’un pavage des artères du centre-ville (en cours)», a fait savoir jeudi Amadou Sène Niang, porte-parole du maire. «C’est dans cet esprit que le maire Daouda Niang a accueilli et accompagné ce projet en mobilisant le personnel municipal pour accompagner cette initiative qui a démarré aujourd’hui pour se terminer samedi à la plage de Diokoul (Rufisque ouest)», a poursuivi M. Niang qui s’est exprimé au premier jour de l’opération au Marché central de Rufisque. Après les opérations sur le terrain, des poubelles vont être installées dans tout le centre-ville comme mesure d’accompagnement.  Il est question  d’inculquer aux populations, les basiques de la gestion des ordures pour rendre la  ville propre. «L’objectif des Vacances vertes est aussi de sensibiliser à la culture et l’éducation environnementales», a laissé entendre Aïssatou Cissé. Vacances vertes est une initiative de Kc Events en partenariat avec l’ancienne ministre, Ndioro Ndiaye, et Aïssatou Cissé, Conseillère spéciale du président de la République. Cette première édition concerne les communes de la région de Dakar et va s’articuler, selon Aïssatou Cissé, autour de «nettoyer les marchés, les écoles, les espaces publics, les lieux de culte et aussi à reboiser».  «Il faut reboiser pour diminuer la pollution dans les villes parce que nous polluons énormément  et y a aussi les changements climatiques. Si nous reverdissons nos villes, nous pouvons avoir une meilleure qualité de vie», a-t-elle indiqué sur ce volet. La ville compte ainsi disposer de suffisamment  d’arbres  pour une campagne en début d’année scolaire.  «Le maire leur a demandé de consacrer un arbre par classe pour l’ensemble des écoles de la ville de Rufisque. On attend la rentrée pour opérationnaliser cette volonté du maire», a ainsi promis le porte-parole du maire.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here