PARTAGER

La Cellule d’initiative et alerte n’a pas apprécié la sortie de Youssou Ndour qui se dit déçu de son compagnonnage avec Benno bokk yaakaar. Lamine Bara Gaye et ses camarades invitent le ministre conseiller à «en tirer les conséquences».

Youssou Ndour s’est dit «déçu» de son compagnonnage avec Macky Sall. La Cellule d’initiative et alerte (Cia) se dit aussi «déçue» et «surprise» par cette sortie du leader de Fékké maci boolé à l’émission Face-to-face de la Tfm. «Jusqu’à ce moment, il est ministre-conseiller du président de la République. Par conséquent, je pense que s’il a des choses à dire, peut-être même des appréhensions, il a le canal pour pouvoir parler au Président Macky Sall plutôt que d’utiliser son groupe de presse», a regretté Lamine Bara Gaye, coordonnateur de cette structure regroupant des cadres du parti présidentiel. M. Gaye indique à l’artiste qu’il a encore les cartes entre ses mains. «Youssou Ndour doit prendre ses responsabilités. S’il pense qu’il n’est pas satisfait de son compagnonnage avec Benno bokk yaakaar, il n’a qu’à en tirer les conséquences. Nous sommes dans l’arène politique.  Nous avons du respect pour Youssou Ndour ; autant il peut prendre des positions politiques, autant nous en tirerons nos conséquences. C’est à lui de se déterminer», a-t-il prévenu lors d’un l’ouverture d’un panel, à Rufisque, qui avait pour objet d’«armer les membres de la Cia» pour mieux sensibiliser les populations sur les réalisations du gouvernement. La centaine de membres présents étaient à l’aéroport international Blaise Diagne, au cargo village puis au parc industriel de Diamniadio pour mieux s’imprégner sur ces infrastructures. «L’objectif est de faire constater de visu les réalisations importantes du président  de la République aux membres de la cellule pour que chacun puisse, dans sa localité respective, se rapprocher des populations pour rendre visible ce que fait le Président Macky Sall», a soutenu M. Gaye.
Il a par ailleurs annoncé dans leur «agenda électoral» des visites à Thiès, Tambacounda, Kédougou. «C’est cela l’engagement républicain. Nous cotisons entre cadres pour dérouler notre programme bien que beaucoup d’entre nous ne bénéficient pas de fonction politique», a-t-il fait savoir en ce sens. Dans la même lancée, Lamine Bara Gaye est d’avis «qu’une fonction politique se mérite», non sans rappeler à ceux qui en bénéficient que «l’heure n’est plus de rester dans les bureaux».
 abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here