PARTAGER
Gorgui Ciss, maire de Yène.

La commune de Yène, bastion socialiste, s’engage à faire triompher la liste de Benno bokk yaakaar aux Légis­la­tives. C’est l’engagement de son maire, Gorgui Ciss, qui rappelle que la collectivité n’a jamais connu d’alternance depuis 1960.
­­

C’est à Yène que le Secrétaire général du Parti socialiste a entamé ses visites de terrain à Dakar en perspective des élections législatives. Une collectivité pleine de symbole, à en croire le maire de la commune. «Le Parti socialiste à Yène est un parti vivant. Nous sommes une collectivité locale qui n’a jamais connu l’alternance. Depuis 1960, Yène est gouvernée par les Socialistes», a rappelé Gorgui Ciss. Ce qui, selon lui, ouvre «largement les portes d’une victoire écrasante» de la coalition au pouvoir aux Législatives du 30 juillet. «L’engagement que nous prenons ici, à Yène, est que nous allons, avec nos partenaires de la coalition, donner une majorité écrasante à Bby pour l’élection des députés», a poursuivi l’édile qui s’est donné comme mission «la massification du Parti socialiste». Les ralliements de Mamadou Samb, responsable du Pds et de l’ancien sénateur, Saliou Ndione, tous deux présents à la rencontre, témoignent des actes posés par Gorgui Ciss pour qui «la logique de l’addition prévaut». «Un homme politique doit avoir une base et tout le monde sait que vous avez une base politique sûre à Yène», a fait savoir Ousmane Tanor Dieng s’adressant à son hôte. Poursuivant son allocution, le Secrétaire général du parti, accompagné de Abdoulaye Wilane et de Mar Diouf, entre autres, d’affirmer : «Si chaque leader gagne son fief, on gagnera partout.» Pour lui, en effet, l’objectif est de faire une démonstration de force au  soir du 30 juillet. «Montrer que nous sommes bien et sans conteste dans Benno bokk yaakaar dont nous sommes des membres fondateurs, faire de sorte que Macky Sall puisse avoir une majorité à l’Assemblée nationale et poursuivre le mandat pour lequel il a eu la confiance que lui voue Benno bokk yaakaar», a-t-il réaffirmé.
abndiaye@lequotidien.sn