PARTAGER

La série G, un lotissement de la ville sous le règne du maire feu Mbaye Jacques Diop serait sur le point d’échapper aux attributaires légaux. Ces derniers, regroupés au sein d’un collectif naissant, ont tiré la sonnette d’alarme dimanche à l’occasion d’une Assemblée générale tenue sur le site implanté à Rufisque Est. «Ce lotissement a été fait en 1996 par Me Mbaye Jacques Diop pour permettre aux populations d’avoir des maisons. Nous avons légalement payé nos bons au trésor et rempli les démarches administratives nécessaires. Mais depuis un certain temps, un promoteur s’est fait confectionner des documents fallacieux pour vouloir nous exproprier», a soutenu Ousseynou Mbodj, membre du collectif en marge de la rencontre. «Lorsque se faisait le lotissement, la mairie, avec l’accompagnement de l’urbanisme, du cadastre et des autres services compétents en la matière, a pris soin de ne pas toucher des titres fonciers mais simplement des terres du domaine national. Tous ceux qui avaient des titres fonciers, leurs terres sont restées intactes donc où était ce promoteur immobilier à ce moment. Pourquoi attendre 20 ans après pour faire croire que l’espace lui appartient», a-t-il encore démonté. «Il prétend détenir des documents en bonne et due forme, signés par l’ancien receveur des do­maines de Rufisque Mouha­madou Mamour Diallo», a aussi émis M. Mbodj appelant à éclairer sur cette situation. «Ce promoteur foncier fait du forcing avec la complicité de gens dans les hautes sphères de l’Admi­nistration. Il se fait faire des duplicata pour ensuite venir tenter d’exproprier les propriétaires légaux», a fait savoir Khaly Ngom, mandataire de la famille  détentrice du Tf 11-94. «Au moment du lotissement de la Série G, le Tf 11-94 n’a pas été touché parce qu’appartenant à notre famille. Comment une personne peut donc arriver à obtenir un acte de propriété d’un TF à l’insu de ses propriétaires», s’est-il interrogé. «Nous sommes prêts à tout, nous ne reculerons pas devant ce promoteur foncier soutenu par des agents véreux de l’Admi­nistration», a juré M. Ngom.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here