PARTAGER

A quelques jours de la fin de la campagne Octobre rose, les femmes continuent de bénéficier de dépistages de cancer du sein ou de l’utérus. A Rufisque, elles ont été heureuses d’apprendre la mise en place des «trimestres» roses.

Une séance de consultation gratuite aux cancers du col de l’utérus et du sein tous les trois mois pour les femmes de Rufisque : c’est le sceau que compte estampiller Pr Ismaila Madior Fall à son combat contre «ces pathologies non transmissibles mais dont le traitement coûte excessivement cher si c’est découvert sur le tard». Pour une meilleure portée, le Garde des sceaux  ne compte pas ainsi se limiter simplement au mois d’octobre.  «Le plus important, ce n’est pas d’organiser une opération coup de poing comme cela et disparaitre. En réalité, c’est quelque chose qu’il faut essayer de régulariser et nous sommes en train d’envisager au niveau de notre équipe, une séquence trimestrielle : envisager chaque trois mois organiser cette consultation médicale au profit des femmes», a expliqué le Garde des sceaux samedi  à l’occasion de la journée de consultation gratuite entrant dans le cadre de la campagne Octobre rose. «Il faudra aussi envisager de l’étendre. Nous sommes ici dans la commune de Rufisque Est et nous envisageons de l’organiser dans la commune de Rufisque Nord et dans la commune de Rufisque Ouest», a-t-il donné comme indicateur du champ d’actions qu’il compte investir. «Si nous voulons avoir un impact sanitaire réel au niveau de la population, c’est de se focaliser sur la consultation médicale dans ces pathologies», a-t-il encore précisé.   Parlant au nom des femmes, la conseillère départementale Mame Bineta Cissé a relevé la pertinence de la séance. «En temps normal, c’est soixante mille francs la consultation et, quand on a la carte de la Lisca, au mois d’octobre c’est 15 000 francs la consultation. C’est là où c’est intéressant d’avoir des leviers comme un ministre et de pouvoir s’appuyer sur la solidarité gouvernementale afin que Rufisque puisse en bénéficier gratuitement», a noté Mme Cissé, «fière» que Rufisque n’ait pas été  en reste dans la campagne Octobre rose «célébrée un peu partout dans le monde». Elle a aussi fait savoir que l’objectif de 300 femmes fixé a été dépassé lors de la journée de consultation qui a eu lieu au poste de santé du quartier Castor (Rufisque Est).
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here