PARTAGER

Des sanctions doivent être prises à l’encontre des contrevenants du port obligatoire de masque. Tel est l’avis du Major Mamadou Thiam Faye, chef de la brigade d’hygiène de Rufisque, qui exhorte les autorités à un changement de stratégie dans ce sens puisque la sensibilisation n’a pas produit les effets escomptés.

La sensibilisation sur le port du masque ne semble pas avoir la pénétration escomptée auprès des populations. Un constat qui a poussé le Major Mamadou Thiam Faye, chef de la brigade d’hygiène de Rufisque, à exhorter les autorités à un changement de stratégie. Pour Major Faye, des sanctions doivent être prises contre les contrevenants dont l’acte participe à la propagation du Covid-19. «Le problème ce sont les masques, il faut en doter tout le monde et exiger en même temps son port obligatoire ; ceux qui ne respectent pas il faut les sanctionner. Il faut changer de stratégie, on a beaucoup sensibilisé mais les gens ne respectent pas cette mesure donc il faut des sanctions», a soutenu le chef de la brigade de l’hygiène sans pour autant signifier la nature de la sanction à laquelle il a invité.
L’homme en marron s’est exprimé hier à l’occasion d’une cérémonie de destruction de produits impropres à la consommation et saisies en cours d’opérations menées sur l’étendue du département. «Au total, ce sont 57 tonnes qui ont été saisies et la valeur est estimée à 31 millions», a dressé Major Faye. «C’est une opération que nous avons faite pour sensibiliser avec la fête de la Tabaski qui approche.  Les gens attendent souvent ce moment pour inonder le marché de ces produits impropres à la consommation et qui sont un vrai problème de santé publique», a averti le chef de la brigade, appelant ainsi les populations à la vigilance. «Le service d’hygiène sa mission c’est de sensibiliser et d’éduquer en matière d’hygiène», a relevé Major Faye comme pour rappeler que la sanction pour le port du masque ne relève pas de son autorité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here