PARTAGER

Mame Bineta Cissé veut, au-delà même de l’égalité homme-femme dans des institutions comme le conseil municipal et départemental dont elle est membre, que les femmes se mettent à niveau pour une meilleure marche de ces institutions régies par la parité. «Des questions fondamentales nous attendent. La parité c’est bien, mais il faut une parité qui va avec efficacité», a-t-elle avisé mercredi, exhortant les nombreuses femmes présentes à la rencontre à aller se former pour combler le gap. Elle s’exprimait à la célébration de la 5ème édition de la commémoration des femmes de Nder. «Je suis conseillère municipale et départementale, je ne sous-estime pas mes collègues (femmes), mais il  y a encore à faire au point de vue de l’efficience (…) Nous voulons être à la même table que nos collègues hommes, prendre des décisions, comprendre les enjeux et impacts et souvent ce n’est pas le cas», a poursuivi la conseillère par ailleurs présidente de l’Association Nder en action. Mame Bineta Cissé, qui a réitéré son appel aux autorités de caler la journée du 7 mars dans l’agenda du Sénégal et d’en faire une journée nationale, fait de ces dames des exemples de «dignité et détermination et loyauté» pour les générations actuelles. «Elles ont refusé de se faire humilier. La dignité plutôt que la honte», a-t-elle tiré de la présentation sur place d’un extrait de Nder en flammes. Pour elle, autant les femmes de Nder ont réagi face à un contexte ponctuel autant les femmes d’aujourd’hui doivent réagir dans ce contexte de parité, institué depuis 2010, pour mieux appréhender les défis qui les attendent. Le thème choisi pour cette 5ème édition a été «Femmes d’ici et d’ailleurs», dédiée à Ndèye Coumba Diakhaté, pionnière de l’action sociale à Rufisque avec son Association Aas, créée en 1969, et Anta Madjiguène Ndiaye, symbole de l’émancipation des femmes noires en Amérique. «Chaque année, les Nations unies choisissent un thème et nous essayons de l’adapter aux réalités locales. C’est pourquoi nous avons choisi ce thème», a expliqué Mme Cissé.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here