PARTAGER

Les responsables de l’Alliance pour la République (Apr)  des trois communes de la ville de Rufisque ont encore servi une piètre note devant l’émissaire de Macky Sall, Mariama Sarr. Même si au sein de l’entourage de Ismaïla Madior Fall l’on fait état de «perturbations liées à des querelles de préséance entre les délégations de certains responsables» et d’une passagère rixe avec «des échanges de coups», la sentence a été sans appel du côté de Mariama Sarr, courroucée par le comportement de ses camarades. «Dans mon rapport à Macky Sall, je ferai mention de la boxe», a-t-elle ainsi lancé à l’endroit des responsables pour remettre de l’ordre dans la salle, tout en menaçant de quitter la salle si le calme ne revenait pas. «Au bout de quelques minutes, ces échauffourées ont été très vite maîtrisées suite à l’intervention du président de séance Ismaïla Madior Fall», a rappelé le service de communication du non moins ministre de la Justice.
Place ainsi au commissaire politique de Rufisque ville pour délivrer le message de Macky Sall et exclusivement en direction de «la Présidentielle de 2019 qui pointe déjà à l’horizon et qu’il conviendra de gagner». «L’ad­ver­­saire sera certainement plus féroce au vu des enjeux de ces joutes, mais notre bilan sera notre meilleur avocat. Et notre projet d’avenir pour le Sénégal sera notre meilleur atout», espère Mariama Sarr qui, toutefois, a relevé la baisse graduelle du score au niveau local qui est passé de «66% en 2012 à 49% lors des dernières Législa­ti­ves». «C’est un fait qui mérite réfle­xion. C’est cela l’avis du président de la Répu­blique», a-t-elle indiqué.
Mais les différents orateurs ont relativisé ces chiffres, affirmant que «le score aux Législatives a dépassé celui obtenu lors du Référendum». Les Apéristes de la ville ont, quoi qu’il en soit, souligné le «manque de financement pour les femmes, la question de l’emploi des jeunes, le manque de promotion à des stations de responsabilité pour les cadres et leaders de la ville ainsi que la faible prise en compte de Rufisque commune dans les grands projets de l’Etat». Des doléances que les responsables locaux ont transmises à Mariama Sarr. Des proches du nouvel Apériste Ismaïla Madior Fall tente de rassurer. «L’ensemble des responsables présents se sont engagés à œuvrer dans le sens indiqué par le Président pour une victoire éclatante dès le premier tour», disent-ils. Mais il faut souligner que la rencontre s’est tenue en l’absence de Homère Seck et Souleymane Ndoye qui ont, chacun, envoyé leur collaborateur direct.
abndiaye@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here