PARTAGER

S’unir pour mieux porter le plaidoyer de la culture : C’est ce qu’ont fait les artistes du département à travers la mise sur pied de l’Association  Arts Rio. «Nous constatons que les artistes sont le plus souvent oubliés. Ils sont dispersés et ne s’entendent pas dans leurs actions qui devraient être communes. C’est pour cela que nous nous sommes réunis au sein d’Arts Rio afin de parler le même langage pour le développement de l’art à Rufisque», a expliqué Omar Guèye, président de la structure. Cinéaste de métier, le président a rappelé que l’association comporte des acteurs évoluant dans les différentes branches de l’art. «Aujourd’hui, les autorités vont trouver en nous des interlocuteurs. Et nous avons depuis longtemps revendiqué la création, à Rufisque, de salles de spectacle, mais aussi de centres culturels afin de permettre aux artistes de s’exprimer», a noté M. Guèye. «Nous souhaitons que Rufisque soit une destination grâce au développement des arts et de la culture parce qu’une des vocations connues de Rufisque, c’est Rufisque, ville d’histoire et de culture. Notre combat, c‘est de faire bouger les choses», a-t-il ainsi décliné. La rencontre de lancement d’Arts Rio jeudi a été une belle tribune pour le chargé des Affaires culturelles à la Ville d’annoncer la construction d’une infrastructure dédiée à la culture. «Je vous annonce la construction prochaine de la Maison des arts et de la culture. Elle se fera sur l’emplacement de l’ancienne police pour un coût de 500 millions de francs Cfa. Ce sera un bâtiment à trois niveaux et les travaux vont se faire en huit mois», a dit Meïssa Ndiaye Bèye. Une nouvelle reçue dans la liesse par les nombreux acteurs du monde culturel, même si M. Bèye  n’a pas donné la date de démarrage de la Maison des arts de Rufisque.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here