PARTAGER

Le Premier ministre Mouham­mad Dionne les avaient réconciliés publiquement lors de la campagne pour les Législatives lors d’un meeting à Bargny. L’accolade fraternelle servie par Omar Guèye et Ndiagne Diop ce jour-là n’était que de circonstance. La relation entre le maire de Sangalkam et son ex-homme de confiance n’a cessé depuis lors de se dégrader. Même si les deux protagonistes en chef font avec diplomatie en public, mis à part les quelques dérapages du maire de Bambylor connu pour sa grande spontanéité, ça s’emballe davantage avec des sorties musclées de part et d’autre entretenues par les seconds couteaux téléguidés assurément d’en haut. «Nous déclarons le ministre Omar Guèye persona non grata dans la commune de Bam­bylor», a décrété mercredi le conseiller municipal, Mousta­pha Kane, membre des cadres de la commune. «Le ministre Oumar Guèye s’est toujours singularisé par une gestion clanique et népotique, dans des dérives monarchiques et autoritaires sans précédent, (…) et qui sont aux antipodes des valeurs républicaines qui sont le socle de notre parti», a-t-il motivé invitant le président du parti à faire revenir à la raison Omar Guèye. «Nous alertons le président Macky Sall pour que cette démarche soit freinée. L’ingé­rence du ministre de la pêche dans les affaires de notre commune n’est que pure diversion et une tentative de liquidation de notre mentor Ndiagne Diop», a-t-il poursuivi.
Racky Ndiaye faisant partie des conseillers de Bambylor favorables à Omar Guèye n’a pas mâché ses mots. «C’est Omar Guèye qui nous inspire confiance. On ne peut pas continuer à cheminer avec un maire qui ne se soucie pas de nous», a asséné la dame à l’occasion d’une rencontre. «Tout ce que nous voulons désormais, c’est d’être détachés de la commune Bambylor pour être une commune à part entière. Le Président Macky Sall a parlé de réparer les injustices du découpage, nous sommes cinq villages et 28 cités et nous aspirons donc à être autonomes», a soutenu El Hadj Samb, 2ème adjoint au maire de Bambylor et résidant à Keur Ndiaye Lô. D’après les partisans du maire Ndiagne Diop, c’est Omar Guèye qui est derrière tous ces agissements. «Son combat, c’est de dépouiller la commune de Bambylor des villages de Keur Ndiaye, Kounoune, Keur Daouda Sarr, Kounoune Ngalap et de les rattacher à la commune de Sangalkam», accuse Mous­tapha Kane. «Qu’il (Omar Guèye)  se limite à ses trois villages (Sangalkam, Ndiakhirate, Noflaye) avec son électorat de 7000 votants», raille-t-il.
abndiaye@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here