PARTAGER

La victoire éclatante de la coalition présidentielle à Bargny ne doit pas être considérée par le Président Macky Sall comme un passe-droit. Les membres du mouvement Bargny falaat Macky (Bfm) l’ont fait savoir samedi, lors d’une rencontre populaire au quartier Mboth. «Les Bargnois acceptent l’offre politique du candidat Macky Sall en lui renouvelant leur confiance pour encore 5 ans. Mais pour autant, ils ne lui donnent pas un chèque en blanc avec ce vote», a avisé Ousmane Seck, président dudit mouvement. Il exhorte le président de la République à «respecter les promesses de campagne». A ce sujet, M. Seck, qui est par ailleurs Secrétaire général de l’Agence nationale de l’aménagement du territoire (Anat), a relevé la transition de la centrale à gaz d’ici 2021, le dédommagement pour les terres accaparées par le port de Sendou et le Pôle urbain de Diamniadio et des solutions face à l’érosion côtière. En plus des promesses fermes que le Président Sall doit traduire en actes pour soulager la commune lourdement impactée sur le plan environnemental, M. Seck s’est fait l’avocat des populations en mettant d’autres revendications sur la table du chef de l’Etat. «Les populations de Bargny demandent l’accompagnement des femmes dans la création et le développement d’activités économiques. Bargny doit être davantage dotée d’infrastructures économiques et sociales et que l’accès à l’eau et à l’électricité soit mieux facilité», a-t-il indiqué. Dans cette commune du département de Rufisque, Benno bokk yaakaar a obtenu 56% des voix lors du scrutin du 24 février pour un taux de participation de 78%. «La déroute prédite tant redoutée n’a pas eu lieu. Nous avons réalisé un triomphe électoral impérial», s’est ainsi réjoui M. Seck, mettant ce sacre à l’actif de tous les responsables.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here