PARTAGER

Le Président Macky Sall avait promis en avril 2017 de relever les pensions de retraite au grand bonheur des personnes du 3ème âge. Lasses d’attendre la matérialisation de l’engagement du chef de l’Etat lors de la rencontre des 24 et 25 avril au Grand Théâtre, les associations de personnes retraitées du département de Rufisque ont sonné l’alerte samedi dernier à la Salle des fêtes. «Toutes les associations de Rufisque, les membres du bureau national se sont regroupés pour exprimer leur mécontentement sur le retard des pensions minimales. Depuis avril 2017, le 25 précisément, le chef de l’Etat nous avait promis de relever les pensions à 98%, surtout celles minimales. Mal­heu­reusement jusqu’à aujourd’hui, on a constaté que rien n’a été fait», a fait savoir Birahim Fall, président du Cadre unitaire des retraités du Sénégal.
S’exprimant en marge de la rencontre qui a vu la présence de beaucoup de dames et hommes, M. Fall, «invité par les organisateurs» pour apporter son soutien, a plaidé la matérialisation de la promesse faite aux retraités. «C’est une frange assez vulnérable, vu la modicité des pensions, surtout en ce qui concerne les veuves qui perçoivent une pension dérisoire. Le relèvement de 98% qui est égal à environ 35 mille francs va permettre de vivre plus décemment. Nous attendons son application», a-t-il ainsi exhorté.
«Porte-parole de la coalition présidentielle à Tivaouane-Peulh», d’après son propos, Aboubacry Diop, plus connu sous Aly Gaye Diop, a pour sa part brandi même le vote-sanction contre le Président Macky Sall. «Nous allons élaborer une liste de parrainage que nous allons donner à celui qui peut prendre en charge nos préoccupations. Nous n’hésiterons pas à voter contre Macky Sall. Nous ne nous en cachons pas, car c’est ce qui a été décidé à l’unanimité», a-t-il assuré.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here